header petit eb809

conf endo 112ac

Décrite pour la première fois en 1860 par le médecin Karel Rokitansky (1804-1878), l’endométriose a longtemps été « occultée », estime Erick Petit, radiologue et fondateur du centre de l’endométriose à l’hôpital Saint-Joseph, à Paris.

« Il y a un tabou lié aux règles et à la douleur féminine en général » poursuit Nathalie Clary, présidente de l’association Endomind. « Les femmes se disent que c’est normal d’avoir mal ».

Différents organes peuvent être touchés. La maladie peut être asymptomatique. Mais dans certains cas, elle provoque des douleurs fortes (notamment au moment des règles) et/ou une infertilité. C'est pour permettre de mieux informer d'autres femmes que se tiendra une table ronde ouverte au grand public où gynécologues, psychologues et patientes atteintes de cette maladie viendront témoigner.

Avec :

  • Sandrine Pereira, coprésidente de l'ASTS PACA, chercheur, docteur en génétique médicale.
  • Nathalie Clary, présidente de l'Association française d'actions contre l'endométriose.
  • Katia d'Haeseleer, qui témoignera de son expérience.

 

 



Actus de l'ASTS Paca

Journée citoyenneté

Citoyenneté au lycée professionnel de la Coudoulière

Cliquer pour lire

Sciences & cinémas

Sciences & Cinémas en région Paca

Cliquer pour lire

Table ronde : l'endométri…

Cliquer pour lire

Marche pour les sciences

Marche pour les sciences avec l'ASTS Paca

Cliquer pour lire

Café scientifique

Café scientifique sur le thème de la

Cliquer pour lire

Journée internationale de…

 

Cliquer pour lire

Exposition "Je mesur…

Cliquer pour lire

Des chiffres et des homme…

Cliquer pour lire

Santé Sciences Société

Cliquer pour lire

Fête de la Science 2015

 

Cliquer pour lire

La médecine impose... à l…

Cliquer pour lire

Réseaux sociaux

facebooktwitter

Agenda

calendar 37d68